ACTUALITÉS

Première ligne de tram : le début d’un processus pour doter Liège d’un véritable réseau de transports en commun.
Le mercredi 22 mars 2017

Première ligne de tram : le début d’un processus pour doter Liège d’un véritable réseau de transports en commun.

 La quatrième fois aura été la bonne ! Dans un avis, Eurostat a validé les modalités du PPP (partenariat public-privé) pour la construction de la première ligne de tram à Liège, entre Sclessin et Herstal. Il s’agira d’un contrat de type DBFM. (Design, Build, Finance, maintain qui prévoit de confier à un consortium privé la conception, la construction, le financement et la maintenance du tram.

Bonne chose dont DéFI Liège se réjoui même si nous ne connaissons pas encore les motivations de la décision de l’organisme financier. Beaucoup de questions restent en effet toujours en suspens.

Mais si la première ligne de tram sur l’axe le plus chargé du réseau, va permettre de répondre à la saturation des bus, elle ne va pas régler tous les problèmes de mobilité à Liège.

Pour DéFI Liège, la première ligne de tram à Liège n’est que le début de la mise en place d’un véritable réseau de transports en commun. Liège reste en effet une des grandes villes européennes les moins bien desservies par le transport public.

Après cette première ligne de tram, il faut d’urgence s’attaquer à :

  • La mise en place d’un réseau express liégeois, qui est inscrit dans l’accord de gouvernement fédéral et qui prévoit la réouverture de gares et la mise en place de nouvelles lignes de trains à l’échelle de la Province. La première ligne 125A va être remise en service prochainement. Cette réouverture est une bonne nouvelle, mais elle devra rapidement être suivie par d’autres lignes pour former un véritable réseau, en complémentarité avec le tram.
  • La réorganisation du réseau de bus qui doit devenir un moyen complémentaire au tram, pour une déserte plus fine des quartiers.
  • La création de parkings de dissuasion gratuits et surveillés aux entrées de ville (Sclessin, Conromeuse, fin E313, etc.)
  • L’étude de la deuxième ligne de tram, « la transurbaine » entre Ans et Chaudfontaine. Il est évident que les Bus à Haut Niveau de Service, (les BHNS) ne seront pas suffisants pour la demande à venir. La deuxième ligne de tram sera impérative pour compléter le réseau. Cette seconde ligne doit être prioritaire sur les bouts de lignes Jemeppe et Basse campagne dont l’utilité est moindre.

Ce n’est qu’avec l’ensemble de ces mesures que l’on donnera à Liège le réseau de transport en commun digne d’une agglomération de 600 000 habitants.

François Pottié, Coordinateur de la section locale DéFI Ville de Liège

Dans la même rubrique
Mettez-nous au DéFI !
Elections 2019 Mettez-nous au DéFI !
Pont des Trous : DéFI veillera au respect du caractère médiéval du monument
Pont des Trous DéFI veillera au respect du caractère médiéval du monument
Liège – Renaud Duquesne – tête de liste aux élections fédérales
Liège – Renaud Duquesne – tête de liste aux élections fédérales
Camille Périlleux – Tête de liste DéFI à la région pour l’arrondissement de Liège
Camille Périlleux – Tête de liste DéFI à la région pour l’arrondissement de Liège
Découvrez le site web de notre conseiller communal de la Ville de Liège !
Découvrez le site web de notre conseiller communal de la Ville de Liège !
DéFI Liège : une opposition constructive et vigilante au conseil communal de Liège
DéFI Liège : une opposition constructive et vigilante au conseil communal de Liège